Les Blessures Musculaires

22/03/2016

On distingue plusieurs types de blessures musculaires, selon les circonstances et le contexte de l'accident et les données de l'interrogatoire et de l'examen clinique.

 

  • Crampe : il ne s'agit pas à proprement parler d'une blessure musculaire mais plutôt d'un dysfonctionnement temporaire. La crampe correspond en effet à une contraction extrêmement douloureuse, involontaire et passagère, semblable à un broiement touchant un ou plusieurs muscles. Elle peut survenir au repos, pendant le sommeil ou à l’effort. L’origine des crampes survenant dans un contexte sportif est complexe. Elles seraient le résultat d’une insuffisance d’apport d’oxygène ou d’électrolytes sanguins, ou d'une accumulation de toxines liées à l'effort. Elles peuvent être consécutives à un épuisement musculaire ou à une déshydratation.

 

  • Contusion : c'est la conséquence d’un traumatisme direct sur un muscle en phase de contraction le plus souvent ou au repos. Elle se manifeste par une douleur localisée au point d’impact, par un gonflement et parfois une ecchymose (hématome). Ces manifestations sont d’autant plus importantes et profondes que le traumatisme initial est intense.

 

  • Élongation : c'est le premier stade de lésion musculaire. Elle correspond à un allongement excessif du muscle. L’élongation survient durant une sollicitation excessive du muscle ou à la suite d’une contraction trop forte. Quelques fibres musculaires sont étirées se rompent. il s'agit donc d'une déchirure très limitée, voire "microscopique". L'élongation se manifeste par une douleur d’effort n’entraînant ni boiterie, ni hématome. Le blessé ressent une douleur aiguë, comme une piqûre, lors d'un démarrage par exemple ou sur un muscle mal échauffé ou fatigué.

 

  • Claquage : le claquage correspond également à un mécanisme d'élongation dans lequel de nombreuses fibres ont été rompues et saignent. La douleur est vive, semblable à un coup de poignard dans le muscle. Une sensation de claquement est ressentie parfois, d'où le terme de claquage. On parle également de déchirure de stade 2. Au stade de claquage, l'activité sportive n'est plus possible. La marche est également rendue difficile.

 

  • Déchirure : La déchirure musculaire s'apparente à une fracture du muscle, à l'instar d'une fracture osseuse. La douleur est telle qu'elle provoque parfois un malaise et une chute. Les déchirures concernent essentiellement les ischio-jambiers, les adducteurs et les mollets ("tennis leg"). L’appui sur le membre est très difficile et la poursuite de l'activité sportive est devenue impossible. Le saignement est important et un hématome ne tarde pas à apparaître.

 

 

Please reload

Derniers Posts

Sport à domicile: un service à la personne

July 13, 2015

1/2
Please reload

© 2015 by CB-PROCOACHING - COACH SPORTIF SUR LE MANS